Le film

 

Note d'intention de la réalisatrice

J’ai toujours été passionnée par les arbres et la forêt. C’est ainsi que ce travail sur Malus sieversii, s’est imposé comme une évidence. Il a fallu alors se demander comment sensibiliser le spectateur, lui transmettre cette passion et éveiller en lui l’envie de combattre pour sauver cet inestimable patrimoine. S’il est facile d’émouvoir pour des causes telle que la protection animale, celle de l’ours polaire ou encore du léopard des neiges, il est bien moins évident de susciter le même engouement pour les pommiers sauvages. Il ne s’agit évidement pas de dénigrer la cause animale mais de rappeler que les forêts sont des peuples d’êtres vivants. À chaque fois qu’un grand arbre disparaît c’est un monument d’histoire et de vie qui disparaît. Une solution s’imposait, faire appel aux plaisirs esthétiques. Retranscrire la beauté de ces lieux mystiques et fabuleux. Être capable de faire partager les innombrables sensations qui assaillent celui qui pénètrent dans ces forêts de rosacées. Les couleurs, la chaleur, les odeurs, le son des insectes, le chant des oiseaux. C’est un hymne aux 5 sens, une invitation au voyage.

Catherine Peix.